konzertstück Op.86 Robert SCHUMANN

Robert Alexander Schumann Né à Zwickau (Saxe) le 8 juin 1810, commence l'étude du piano à 7 ans. Il étudie le droit à l'Université de Leipzig en 1828, mais il consacre beaucoup plus de temps à la musique et à la littérature qu'à ses études. C'est partir de cette époque qu'il commence à souffrir d'une maladie héréditaire (son père souffrait de troubles mentaux et une de ses sœurs était invalide physique et mentale).

En 1829, il s'inscrit à l'Université de Heidelberg, en délaissant de plus en plus ses études de droit qu'il décide finalement d'abandonner. En essayant de muscler et d'assouplir ses doigts (pour le piano) avec un appareil de son invention, il provoque une paralysie définitive de 2 doigts de la main droite. Sa carrière de pianiste s'arrête là.

Il s'oriente vers la composition et la critique musicale. 1835 voit le début d'une lutte de 5 ans avec son ancien professeur Friedrich Wieck. Celui-ci refuse qu'il épouse sa fille Clara, jeune pianiste virtuose de 16 ans. Une décision de justice autorisera leur union en 1840 (ils auront 8 enfants).

Sa maladie empira : troubles nerveux, psychiques, auditifs, étourdissements... Le 27 février 1854, sujet à des hallucinations, il se jette dans le Rhin. Sauvé par des pêcheurs, il est interné dans l'asile d'Endenich, près de Bonn, jusqu'à la fin de ses jours. Il reçoit de temps à autre les visites de Brahms et de Joachim. Les médecins n'autoriseront sa femme à lui rendre visite que peu de jours avant sa mort, survenue le 29 juillet 1856.
konzertstück Op.86 Concerto pour 4 cors et orchestre

Concerto pour 4 cors et orchestre, écrit en 1849, contemporain du concerto pour piano et orchestre. Schumann le considéra comme l'une de ses "meilleures choses". L'oeuvre met en valeur ce nouvel instrument qu'est le cor chromatique à pistons.

L'écriture de ce concerto pour 4 cor et orchestre est particulièrement original dans le premier et dernier mouvement, où les 4 cornistes solistes s'expriment avec brio. Le deuxième mouvement (romance) s'enchaîne avec le troisième et dernier mouvement. Cette romance préfigure au 4ème mouvement de la symphonie "Rhénane".
konzertstück Op.86 EXTRAIT SONORE

Extrait sonore du 1er mouvement du konzertstück Op.86 de Robert Schumann.


concert du 14 janvier 2007, orchestre de Pontarlier

Sylvain GUILLON (1er cor)
Mathieu ANGUENOT (2éme cor)
Stephane MATHIAS (3éme cor)
Christophe LOUP (4éme cor)
Orchestre de pontarlier (Direction: Pierre Trèfeil)